Ardoises

 

Ardoise de remplissage

Ardoise réduite en largeur et posée en raccordement d'un ouvrage de raccord avec le plan carré.

Ardoise naturelle

L'ardoise est extraite de roches naturelles schisteuses provenant de la consolidation et de la lapidification d'argiles ayant acquis au cours de l'évolution géologique une texture microcristalline nettement perceptible. Ces roches peuvent être débitées en feuillets parallèles plus ou moins épais et réguliers. Les variétés de schistes ardoisiers à débit régulier, à texture fine et serrée, à cassure nette et à couleur uniforme sont exploitées comme ardoises servant à couvrir les toitures. Elles sont généralement rectangulaires, les modèles courant se situent entre 20 x 30 cm et 25 x 40 cm.

Bardeli

Revêtement de rive destiné à la protéger et constitué par un ou plusieurs rang d'ardoises parallèles à la rive qu'ils suivent.

Biaise

Ardoise dont un plusieurs chefs sont taillés en biais. Elle est utilisée dans les arêtiers en ardoises biaises.

Calpinage

Etude de la répartition des ardoises destinée à réaliser la couverture selon la forme et les dimensions du toit.

Chef de base

Bord inférieur de l'ardoise.

Chef de côté

Bord latérial de l'ardoise.

Chef de tête

Bord supérieur de l'ardoise.

Cornière

Coin en angle droit d'une ardoise.

Crochet

Ils sont destinés à la fixation d'ardoises (pose au crochet). Ils sont en cuivre ou en acier inoxydable. Il en existe deux types :

  1. Le crochet à pointe ou à piquer (qui se cloue dans la volige ou le liteau) à tige droite, ondulée (type crosinus), ou bosselée.
  2. Le crochet à agrafe (qui s'accroche au liteau) à tige droite, ondulée (type crosinus), ou bosselée.

L'extrémité basse du crochet est appelée pince, l'extrémité haute est appelée pointe (dans le cas de crochet à pointe) ou ressort (dans le cas de crochet à agrafe).

Doublis

Rang d'ardoises de longueur égale à un pureau plus un recouvrement situées en-dessous du premier rang et formant la ligne d'égout.

Ecornement

Coin inférieur coupé d'une ardoise (obligatoire pour une ardoise de rive latérale libre pour ramener l'eau sur le versant).

Endroit

Face supérieure de l'ardoise.

Envers

Face inférieure de l'ardoise.

Epaulement

Coin supérieur coupé d'une ardoise (obligatoire pour une ardoise de rive latérale libre pour empêcher l'eau de suivre le chef de tête de l'ardoise, de mouiller la latte, et de provoquer des infiltrations).

Faux pureau

Longueur FP mesurée dans le sens de la plus grande pente de la partie de l'ardoise recouverte par une seule épaisseur d'ardoise du rang supérieur (deux épaisseurs d'ardoise au total). Il est situé entre le pureau et le recouvrement. Pureau et faux pureau sont de longueur identique.

Plan carré

Le plan carré ou plein carré est constitué uniquement d'ardoises entières, c'est la plus grande partie de la couverture.

Pente des ardoises

Angle formé par l'horizontale et les ardoises placées sur le versant. A ne pas confondre avec la pente de la toiture.

Pose au clou

Technique de pose des ardoises consistant à les fixer sur le support à l'aide de clous.

Pose au crochet

Technique de pose des ardoises consistant à les fixer sur le support à l'aide de crochet. La pose par crochets devient de plus en plus courante sauf dans le cas de faible pente.

Premier rang

Rang d'ardoises entières et visibles situées en pied de versant et formant la ligne d'égout.

Pureau (ou longueur utile)

Longueur P mesurée dans le sens de la plus grande pente de la partie de l'ardoise qui reste visible (non recouverte par les ardoises du rang supérieur). Cette longueur correspond à la distance entre les lattes (ou liteaux) d'axe en axe. C'est la moitié de la différence entre la hauteur L de l'ardoise et la longueur R de recouvrement.

Rang

Ardoises posées côte à côte horizontalement.

Recouvrement

Longueur R mesurée dans le sens de la plus grande pente de la partie de l'ardoise recouverte par deux épaisseurs d'ardoise des deux rangs supérieurs (trois épaisseur d'ardoise au total). Le recouvrement doit être tel que l'eau de pluie, sous la poussée du vent ou par capillarité, ne puisse jamais atteindre le chef de tête de l'ardoise. La longueur de recouvrement dépend donc de la pente du toit, de son exposition aux vents dominants, et de la capillarité propre au matériau.

Recouvrement tiercé

Longueur de recouvrement également au tier de la longueur de l'ardoise. Recouvrement, pureau et faux-pureau ont donc une longeur identique.

Zone mouillée

Zone de l'ardoise susceptible d'être mouillée.

Zone sèche

Zone de l'ardoise toujours sèche.