Charpentes

 

Arbalétrier

Poutrelle en bois disposée suivant la ligne de la plus grande pente du versant qui porte les pannes.

Cartouche

Poutrelle en bois qui supporte le chéneaux et qui se prolonge en-dessous de la sablière.

Charpente

Structure portante de la couverture dont la résistance mécanique doit être suffisante pour reprendre le poids propre du toit, l'action du vent (pression et succion) et le poids de la neige. La charpente en bois reste la plus courante pour réaliser la structure portante des toitures inclinées. Elle est constituée :

  1. de pannes et de chevrons (charpente traditionnelle) ou
  2. de fermettes préfabriquées (charpente à fermettes préfabriquées) ou
  3. de voliges sur chant ou
  4. de pannes et de panneaux de toiture autoportants.

Le bois de charpente doit de préférence avoir subi un traitement de préservation pour le rendre résistant aux insectes, à l'humidité, ….

Echelle de corniche

Elle constitue la structure portante d'une corniche en bois. Elle est mise à plat au-dessus du mur porteur, du vide isolé et du mur de parement pour réaliser le porte à faux au-delà du mur porteur.

Echelle de pignon

Structure en bois mise à plat au-dessus du mur pignon porteur, du vide isolé et du mur pignon de parement pour réaliser le porte à faux au-delà du mur pignon porteur.

Ferme

Assemblage de pièces de bois réalisé sur chantier et destiné à soutenir les pannes.

Fermette

Assemblage de pièces de bois réalisé en atelier et destiné à soutenir le support de couverture (contre-lattes, lattes, voligeage). Les fermettes remplacent les pannes et les chevrons ou gîtes de versant. Une fermette est une ferme constituée de pièces de bois de sections plus réduites.

Gîte de versant

Il s'agit de pièce de bois plus fine (minimum 38 mm) et plus haute (minimum 100 mm) que les chevrons. Les gîtes de versant peuvent remplacer les chevrons afin de pouvoir poser une couche d'isolant plus épaisse.

Panne

Pièce de bois horizontale qui porte les chevrons. Les pannes sont posées sur chant et fixées aux murs pignons, aux murs de refend, ou aux arbalétriers. La section des pannes est déterminée en fonction des charges qu'elles reprennent et de leur portée. Les sections les plus courantes sont en mm : 125 x 48, 150 x 63, 175 x 63, 225 x 75 et 300 x 100.

Panne faîtière

Panne supérieure orientée le long du faîtage.

Sablière ou panne sablière

Poutrelle en bois horizontale posée sur le gouttereau et sur laquelle s'appuient les pieds des chevrons ou d'autres éléments de support.