Isolation

 

Confort thermique

Le confort thermique est défini comme un état de satisfaction du corps vis-à-vis de l'environnement thermique.

Effet de serre

La Terre et l'atmosphère rayonnent de l'énergie vers l'espace sous la forme d'un rayonnement infrarouge invisible. Une partie de ce rayonnement est absorbé par la vapeur d'eau et le gaz carbonique (C02), qui en retransmettent une partie vers la Terre. Ceci entraîne un réchauffement supplémentaire à celui dû au Soleil. Ce processus de réchauffement de la Terre et de son atmosphère est appelé effet de serre et constitue un phénomène naturel. Cependant, les activités humaines (chauffage par exemple) provoquent un surcroît de C02 qui aggrave le phénomène.

Isolants (thermiques)

Matériaux très peu conducteur de la chaleur. Les isolants thermiques utilisés dans la construction doivent avoir une conductivité thermique inférieure à 0,065 W/(m*K).

On distingue les groupes de matériaux suivants :

  1. Les mousses synthétiques : polyuréthane (PUR), polyisocyanurate (PIR), mousse phénolique (PF), polystyrène expansé (EPS), polystyrène extrudé (XPS).
  2. Les matériaux minéraux : laine minérale (MW), verre cellulaire (CG), perlite expansée (EPB).
  3. Les matériaux d'origine végétale : liège (ICB)
  4. Les matériaux d'isolation composite (composés d'au moins deux matériaux)

Pour les toitures plates, la méthode de pose de l'isolant dépend essentiellement de la composition de toiture. Les méthodes de pose les plus courantes sont :

  1. Le collage (bitume à chaud, colle bitumineuse à froid, colle synthétique)
  2. La fixation mécanique (vis)
  3. Le lestage

Joints alternés

La pose en deux couches (pour les épaisseurs supérieures à 150 mm) avec joints alternés limite le pont thermique des joints et des fixations mécaniques.

Laine minérale (MW)

Les panneaux en laine minérale se caractérisent par un pouvoir isolant élevé ( = 0,032 à 0,041 W/m*K) et un bon comportement au feu. Pour les toits plats, seule la laine de roche peut être utilisée.

Liège (ICB)

Les panneaux en liège (matière naturelle d'origine végétale) se caractérisent par un pouvoir isolant élevé ( = 0,045 W/m*K).

Mousse phénolique (PF)

Les panneaux en mousse phénolique (mousse synthétique) se caractérisent par un pouvoir isolant très élevé ( = 0,020 à 0,025 W/m*K) et un bon comportement au feu. Pour les toits plats, seules les étanchéités lestées ou fixées mécaniquement sont authorisées.

Niveau d'isolation thermique globale du bâtiment K

Le niveau K définit l'isolation thermique globlale d'un bâtiment, il n'a pas d'unité et est propre à chaque bâtiment (isolation thermique des éléments de construction et compacité du bâtiment). Plus il est petit, meilleur est l'isolation du bâtiment. Les trois Régions du pays imposent un niveau d'isolation global des bâtiments minimum pour les constructions neuves ou rénovations lourdes. Ces impositions sont définies par la réglementation relative à la P.E.B. (Performance Energétique des Bâtiments).

Perlite expansée (EPB)

Les panneaux en perlite expansée (matière minérale) se caractérisent par un bon pouvoir isolant ( = 0,052 à 0,055 W/m*K), une résistance élevée à la compression et un bon comportement au feu.

Polyisocyanurate (PIR)

Les panneaux en polyisocyanurate (mousse synthétique) présentent un bon comportement au feu.

Polystyrène expansé (EPS)

Les panneaux en polystyrène expansé (mousse synthétique) se caractérisent par un pouvoir isolant élevé ( = 0,033 à 0,040 W/m*K). Pour les toits plats, les impératifs suivants doivent être pris en compte :

  1. Seule la qualité SE (comportement amélioré au feu) peut être utilisée.
  2. Le polystyrène expansé ne peut pas être exposé de façon prolongée à des températures supérieures à 70 °C (couleur de l'étanchéité, couche de lestage éventuelle)

Polystyrène extrudé (XPS)

Les panneaux en polystyrène extrudé (mousse synthétique) se caractérisent par un pouvoir isolant élevé ( = 0,027 à 0,034 W/m*K). Pour les toits plats, ils sont uniquement utilisés en toitures inversées.

Polyuréthane (PUR)

Le polyuréthane (mousse synthétique) se caractérisent par un pouvoir isolant très élevé ( = 0,020 à 0,029 W/m*K). Les panneaux en PUR pour toits plats sont toujours parementés (voile de verre bitumé, sousfaçage d'aluminium, voile de verre enduit, …). Le PUR peut également être projeté directement sur les toitures plates, une peinture projetée permet de protéger l'isolation contre la pluie et le rayonnement solaire (UV).

Pont thermique

Il est engendré par une interruption ou une diminution locale de la couche d'isolation thermique de l'enveloppe d'une construction, ce qui provoque un passage préférentiel de la chaleur entre deux ambiances de température différente.

Toitures sarking

Ce système consiste à poser des panneaux d'isolation en polystyrène expansé (EPS), en polyuréthanne (PUR) ou en polystyrène extrudé (XPS) directement sur les chevrons ou les fermettes, afin de former une couche d'isolation continue et d'éviter les ponts thermiques.

Verre cellulaire (CG)

Les panneaux en verre cellulaire se caractérisent par un pouvoir isolant élevé ( = 0,040 à 0,048 W/m*K), une résistance élevée à la compression et une étanchéité élevée à la vapeur.

Volume protégé

Le volume protégé d'un bâtiment correspond au volume isolé et chauffé. Il est protégé par une couche isolante continue et doit être limité au maximum afin de réduire les déperditions thermiques et le coût de l'isolation.